Qui chante le matin est peut-être un oiseau

Qui chante le matin est peut-être un oiseau

Qui chante le matin est peut-être un oiseau

« JE RIGOLE.

Merde, un artiste !

Enfin je veux dire, pas qu’un chanteur (de plus).

Je veux dire un illuminé qui veut marier la tendresse et les avions de chasse, la chanson et le free jazz, l’intime et l’Apocalypse, Lisa Portelli et les purges de locomotives anciennes, le flamenco et la symphonie chamanique, Leonard Cohen et le Velvet Underground,…ta mère et la pute (non je rigole !).

Je veux dire un malade mental dont la folie perfectionniste pour l’imperfection parfaite me rend presque jaloux.

Je veux dire un vieil indien de 70 ans qui exulte en tapant dans les mains comme un enfant de 4 ans quand il est content de mon travail, après avoir fait les 100 pas pendant des heures dans mon studio.

Je veux dire un enthousiaste (présence de Dieu en soi en ancien grec, si je me souviens bien).

Je veux dire un pirate avec qui j’ai eu le plaisir de naviguer à vue pendant quelques mois, lui et son équipage étrange et disparate.

Je veux dire de vrais textes (!), je veux dire l’harmonie des contraires, je veux dire un rire, je veux dire JE RIGOLE!

Il y a tout ça dans l’album, vous verrez et vous l’entendrez je vous le jure !

J’en frissonne en l’écrivant.

 

Bertrand Louis »

Artiste et Co-réalisateur de l’album

Andoni Iturrioz - Qui chante le matin est peut-être un oiseau

Andoni Iturrioz - Qui chante le matin est peut-être un oiseau


Chant, guitare : Andoni Iturrioz

Guitares :  Adrien Prévost, Lisa Portelli

Clarinette, clarinette basse : Jean-Brice Godet

Contrebasse : Xuan Lindenmeyer

Percussions, batterie : Franck Camerlynck, Benjamin Vairon

Clarinettes additionnelles : Christelle Florence

Violoncelle : Julie Dutoit

Voix : Christelle Florence, Lisa Portelli 

Paroles et musique : Andoni Iturrioz, sauf

« Emilie » et « C’est toi », co-composés avec Lisa Portelli

« J’ai vécu les étoiles » sur une musique de Lisa Portelli

« Le Livre des Noms » + « Tout à coup » sur des improvisations de Jean-Brice Godet et Xuan Lindenmeyer

Réalisation : Bertrand Louis & Andoni Iturrioz sauf « Le Livre des Noms » avec Gérard Gabbay

Album enregistré entre juillet et octobre 2011 par François Casaÿs au Studio Acces Digital à Rouen, sauf « Le Livre des Noms » en mars 2011, instruments chez Gérard Gabbay et voix enregistrées par Bertrand Louis à Paris (sauf « C’est cyber » à Rouen).

Mixé par François Casaÿs au Studio Acces Digital à Rouen.

Mastering : Raphaël Jonin au studio JRAPH.i.n.g à Clichy

Production exécutive : Christelle Florence pour J’ai vécu les étoiles


Le livre des noms

Le livre des noms : L’histoire d’une belle histoire…

Tout a commencé sur le réseau social Facebook.

2.000 personnes “Fans” de Je rigole. sur la page officielle au printemps 2011, période de pré-production de l’album.

Nous avons choisi de tenter une belle expérience avec eux.

Pour soutenir la production de ce premier album, Je rigole. a fait un appel aux dons, pour un mécénat pur, pas de souscription, juste un coup de pouce instantané et sans « contrepartie marchande ».

Les généreux participants ont pu donner leur nom et ceux de leurs proches, pour laisser une trace.

A ces “inconnus” se sont ajoutés les destinataires de notre newsletter, ceux qui suivent Je rigole. depuis les tous premiers concerts…

Le Livre des Noms est un objet unique.

Il contient également les noms des personnes qui ont aidé tout au long de ce projet, pour cet album en particulier et pour le soutien au développement du groupe,

des hommages aux aïeux et aux générations futures,

un merci aux professionnels qui ont tendu la main d’une manière ou d’une autre,

un merci aux amis et familles…

Les noms ont été enregistrés et ont fait l’objet de la création du titre « Le Livre des Noms », ainsi qu’une série de photos illustrant le livret.

L’intégralité de la liste (qui disparaît partiellement dans sa version sonore) figure sur ce livret, qui accompagne le livret de l’album et le CD.


Qui chante le matin est peut-être un oiseau

EXTRAITS DE PRESSE – 2012 – Qui chante le matin…

“Une vraie plume, beaucoup de poésie, de l’émotion en veux-tu en voilà, une belle découverte en somme” Télérama.fr 

“Une belle surprise, une vraie découverte” Yves Le Pape (Chanson Française)

“Prévert n’est pas loin, Renaud non plus. (…)

Les mots au parfum universel relient le contenu indigné, l’espoir affiché, et le salut dans les échappées belles. La ferveur passe aussi par la musique, d’une étourdissante créativité.” La Croix

“La plume du gars mêle poésie, ironie et réalisme dans un dosage très très rare” Sud Ouest

« Andoni Iturrioz (…) incarne une certaine idée de la chanson française. Où les spectres de Brel et Brassens superviseraient les textes, cinglants de noirceur… mais où l’expérimentation et la liberté musicale seraient le mot d’ordre. »  Paris Normandie

“Ecriture à la serpe et aux fruits” Hélène Hazéra – France Culture

Un talent à faire se retourner les plus brillants de nos chansonniers dans leurs tombes” Zicazic.com

“Il est difficile de comparer Je rigole. avec un quelconque groupe”Zicannuaire.com

“Un océan de liberté musicale unique et salvatrice” François Alquier – Mandor.fr

“De ceux qui vont au plus profond de l’humain” Norbert Gabriel – Le doigt dans l’œil

“Andoni Iturrioz écrit et interprète ses chansons avec un investissement total” Résolument farouche” Longueur d’Ondes

“En voici un qui tranche dans l’actuelle chanson, celle qui frappe à la porte de la reconnaissance, Je rigole. est comme fleur de sel, dessus du panier, cerise sur le gâteau. Un free-folk, un jazz-song qui va librement (…) sûr de son art” Michel Kemper – Nos Enchanteurs

“Je rigole. fait partie des groupes qui vont sûrement marquer la rentrée” ” Un artiste à part “ FrancoFans

“Ni ancien, ni moderne mais intemporel” bringmtsound.com

« Je rigole. manie le verbe comme personne. Les mots sont justes et précis, souvent percutants, mais toujours poétiques. »

« Cet apparent dépouillement musical révèle une certaine complexité et une sobriété délibérée qui sert la profondeur des chansons. »

« Premier album (…) émouvant et généreux »

IdolesMag

“un rêveur et un réaliste”

RGB 99.2 FM José Guérin

« Un style musical atypique, une poésie moderne et décalée dans un cadre non conventionnel, qui nous fait ressentir la liberté de l’artiste. »

ICN Newsletter

« Treize titres, taillés au rasoir, bijou de free jazz (C’est courtA l’ancienne),de chansons françaises (Paris), de chansons intimistes (C’est cyberC’est toi,Ils m’envient) ou des perles atypiques (Le Livre des Noms) » 100% Vosges